lasurebiere_une

Lasure écologique à la bière

Il y a quelques jours, je vous ai présenté mon projet de restauration d’un secrétaire du 18ème siècle. La particularité de ce meuble : une lasure à la bière ! Vous avez déjà entendu parlé de ce type de lasure ? Moi non, du coup, j’ai mené quelques investigations. J’ai trouvé une petite recette pour en fabriquer soi-même.

 

Autrefois :
Il s’avère qu’auparavantlinks_gebrannte_siena_rechts_naturliche, les anciens utilisait une lasure à la bière pour imiter des matières nobles telles que le marbre et la ronce de noyer. Ils ajoutait des pigments (ocre, rouge de Sienne etc.) à la bière, la bière agissant en tant que liant. Puis, à l’aide d’une éponge, ils appliquaient le mélange sur un meuble par exemple en hêtre. Cela devait être assez fastidieux, car il fallait appliquer le mélange en plusieurs couches. Une fois sec, la lasure n’est pas résistance à l’abrasion, on appliquait alors un finish en vernis.
La technique a été utilisée le plus souvent sur des meubles en bois, mais également sur de la tôle et des textiles. Il s’agit d’un procédé très répandu au 18ème siècle.

 

Aujourd’hui:
Eh oui, la lasure à la bière est toujours utilisée ! On peut la trouver aux rayons écologiques, car effectivement, cette lasure naturelle ne contient aucun produit toxique : pas de dérivés du pétrole ni d’additifs chimiques (contrairement aux lasures synthétiques).

 

On peut également la fabriquer soi-même en ajoutant environ 60 g de pigments par litre de bière.

 

Et voilà, le mystère est résolu !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *